logo-dvm
contact

DAVID VINCENT

dit « Le DâV »

 

MÊME SI C’EST DUUUR, LA MUTATION PERDUUUURE !

 

 

Comment présenter DAVID VINCENT, voilà une question qu’elle mérite d’être posée. Et surtout, comment y répondre sans lamentablement tomber dans certains archétypes télévisuels états-uniens et usités ? C’est sûr qu’avec un nom comme le sien, d’autant plus que c’est vraiment le sien, ça n’est peut-être pas la peine d’en rajouter, du genre : « David Vincent les as vus » et autres allusions à deux brouzoufs…

 

Certes, même s’il les a bel et bien vus, à l’instar de son célèbre et malheureux homonyme, et essaye de prouver à l’humanité entière que le cauchemar a déjà commencé et qu’on a même les deux pieds dedans, il ne s’agit en rien de soucoupes volantes remplies de méchants envahisseurs aux petits doigts raidis, cherchant à conquérir notre planète par le biais d’un obscur complot machiavélique. Non. Le combat pour la vérité de ce David Vincent-là ne concerne que les Cons… Avec un C majuscule, les vrais, les sales, les ceusses qui se posent tout là-haut, suivez mon regard. Bien plus contagieux, nocifs et dangereux que n’importe quel petit alien à la mords-moi le neutron !

 

Muni de sa guitarette en bois et de sa fameuse casquette « mort aux cons », d’une langue bien pendue et d’une verve vivifiante, DAVID VINCENT, que d’aucuns considèrent même comme le « baron de la scène alterno nancéienne » (c’te blague ! Et authentique en plus !), chante afin de convaincre nos oreilles incrédules que les cons sont déjà parmi nous, qu’ils nous pourrissent la vie, que c’est un euphémisme, et que ça commence carrément à bien faire !

 

Fondateur des AMIS D’TA FEMME (de 1997 à 2002), membre doyen invétéré du super-groupe lorrain « LE GRÔS TOUR », autoproducteur et Président-Dadaïste-Gourou de MORT AUX CONS PRODUCTIONS, amoureux de bédé et amateur à ses heures dans divers vieux fanzines (Morbaque, Cocu Comix, My Way, Nouveau Jour J), animateur au micro de feu « ÉMISSION CENSURÉE » sur Radio Caraïb Nancy (de 2008 à 2020 : 12 saisons et plus de 360 émissions dans le bouzin), nombreuses sont ses casquettes, unique est sa quête : « De la Culture Ploum Ploum pour une Révolution Tralala ».

 

Tout un programme que Le DâV, le vrai, se fera un réel plaisir de développer dans son répertoire varié et alternatif, du Swing-Punk revisitant le Pogospel, en passant par le PloucoBilly, l’AcoustiCore, le Zaïon-Musette et la Vieille-Chanson-Historique-Révolutionnaire… Large, puissant et riche éventail qu’il interprète toujours à fond et la tête dans le guidon, après 27 PIGES DE SCÈNE et plus de 1300 CONCERTS au compteur et au comptoir, Le DâV continuant inlassablement la route dans sa soucoupe roulante.

 

Soit en MODE SOLO comme un grand, dans le cadre du bien-nommé « J'irai muter (près de) chez vous ! », soit en MODE DJ pour défendre une pure pléliste de ouf et faire gigoter sur des chansons que toulmonde a dû, doit, ou devrait connaître, qu'on se le dise, vindieu !!!

 

Deux formules de salubrité publique pour lesquelles DAVID VINCENT atterrira aux environs, tout près de (ou même) chez toi, et ce avec d’anciennes chansons que tout le monde connaît par cœur ainsi que quelques nouvelles compos pô piquées des élohims et qui font du bien, dans un spectacle frais et libertaire où la Mutation s’avère franchement jouissive et forcément contaminante,... et la Réalité toujours ailleurs !!!